Cérémonie des vœux : District urbain de Faulquemont: « Plus Lorrains mais Acaliens » (RL du 09.01.2016)

Deux cérémonies des vœux en une, commune au maire de Créhange et au président du District urbain de Faulquemont en la personne de François Lavergne ont rempli le gymnase du complexe sportif créhangeois. L’édile soulignait : « Depuis quelques jours nous ne sommes plus une-ligne-directrice-pour-francois-lavergne-quot-pas-de-projets-dispendieux-sans-retombees-economiques-et-sociales-du-genre-hotel-de-ville-generateurs-de-frais-de-fonctionnement-certes-cela-fait-de-beaux-articles-dans-administrativement Lorrains mais Acaliens. Cette Grande Région nous a été imposée par des politiques et des technocrates souvent sans lien réel avec le territoire. Bien entendu, il ne s’agit pas de refuser par principe des réformes nécessaires dans un monde en perpétuelle et rapide évolution, mais pour être efficaces, les réformes doivent être réfléchies.. Or aujourd’hui, c’est le contraire que nous constatons: un chef-lieu de région excentré par rapport à son territoire. Le coût de fonctionnement des assemblées en augmentation, le rejet, par de nombreuses communes, du projet de nouvelle carte intercommunale proposée par le préfet et surtout la perte de la compétence économique du conseil départemental », a conclu le vice-président du conseil départemental.

le-gymnase-crehangeois-semblait-soudainement-bien-etrique-pour-accueillir-la-foule-aux-voeux-de-francois-lavergne-photo-rl-1452279154.jpg

Puis revenant au plus près du District urbain de Faulquemont, il rappela que « l es élus locaux s’employaient à faire vivre le territoire par la richesse de ses entreprises, une tâche à laquelle le Duf continuera de s’employer avec, jusqu’à présent, un succès certain ». D’ailleurs, le premier adjoint au maire de Créhange, Jean-Marc Louis a évoqué « la différence entre homme politique de terrain et politique politicienne, sous-entendu, « Faire de la politique autrement  » ».

Le premier vice-président du Duf et maire de Faulquemont, Bruno Bianchin a souligné : « Un volet et non des moindres, le développement économique du Duf, dont les résultats sont uniques en Moselle, génère indirectement des ressources supplémentaires pour nos communes, même si celles-ci sont inférieures aux baisses de dotations de l’Etat ».

Publicités