Réunion publique d’Alain JUPPE à Marly le 13 janvier 2016

A l’invitation de François GROSDIDIER, Sénateur-maire de Woippy et de Thierry HORY, Maire de Marly et conseiller régional, nous étions invités à une réunion publique d’Alain JUPPE, Ancien Premier Ministre et Maire de Bordeaux, à l’Espace LE NEC à Marly.

La salle d’une capacité de 800 places était bondée avec des personnes debout un peu partout et bloquées à l’extérieur. Il y avait des militants, des sympathisants mais aussi de très nombreux élus de partout, au-delà même de la Moselle.

10625073_10153896967469292_4315424913143537833_nAprès l’accueil de Thierry HORY, François GROSDIDIER a évoqué les grandes qualités d’Alain JUPPE ainsi que certaines de ses réalisations lorsqu’il était premier ministre. Il a également cité le Président Jacques CHIRAC et je dois dire que, sans doute comme beaucoup de monde, j’ai particulièrement pensé ce soir à ce dernier, avec nostalgie.

C’est ensuite le député Denis JACQUAT qui a pris la parole avant de la céder à Alain JUPPE.

Son intervention s’est organisée selon 3 axes :

  • La sécurité et l’immigration, sujet au coeur des préoccupations de la population et d’une actualité brulante.
  • La lutte contre le chômage et l’emploi qui est le symbole de l’échec du Gouvernement depuis 4 ans et qui doit devenir la première des priorités.
  • L’Europe qui aujourd’hui est en panne et qui doit se recentrer sur des missions prioritaires pour une meilleure efficacité mais aussi pour retrouver l’adhésion des peuples qui ne croient plus dans cette institution. 2016-01-13 21.24.51.jpg

Je n’ai pas l’intention de prendre à ce stade position pour un candidat ou pour un autre, pour la primaire de la droite et du centre dans le cadre des élections présidentielles de 2017, laissons encore un peu de temps !

Par contre, je dois reconnaître qu’Alain JUPPE est un candidat sérieux et intéressant, doté d’une incroyable intelligence et qui a la stature d’un Homme d’État. Je souhaite d’ailleurs m’attarder un peu sur cette formule quelque peu galvaudée. Qu’est ce qu’un Homme d’État ? Pour le Larousse, il s’agit d’une « personne qui dirige un État ou qui exerce un rôle politique très important ». C’est une plutôt bonne définition mais je trouve qu’elle est trop souvent employée lorsque l’on veut parler d’un homme ou d’une femme politique qui a des responsabilités nationales de manière générale. Pour autant, cela ne veut pas dire qu’il s’agisse obligatoirement d’une femme ou d’un homme d’État. Dans le cas contraire, nous aurions des personnes répondant à cette qualification à chaque coin de rue, ou presque.
A mon sens, cela signifie que cette personnalité qui a exercé ou exerce de fortes responsabilités politiques sort du lot, elle doit avoir quelque chose d’exceptionnel qui la fait apparaitre plus forte qu’une autre personnalité, pourtant au même niveau de responsabilité. Non, il ne suffit pas d’être ministre pour entrer dans cette catégorie, ni même Premier Ministre.

Il doit y avoir cette notion de temps, les ministres passent et restent rarement même s’ils peuvent avoir des fonctions importantes au sein de plusieurs gouvernements. Alors qu’un homme ou une femme d’État, c’est déjà plus rare et cela garde un stature importante dans la durée, même sans exercer en permanence des fonctions importantes.

A2016-01-13 21.30.50 (2).jpglain JUPPE est a fortiori un homme d’État avec un parcours à la fois exceptionnel et étonnant, je dirai même atypique. Aujourd’hui, il est l’un des seuls qui peut incarner la fonction présidentielle et avoir la hauteur nécessaire pour accomplir cette mission, ce devoir. Ainsi, un Homme d’État n’est-il pas simplement celui en qui chaque Française et chaque Français peut se reconnaitre et lui donner confiance pour présider à la destinée de toute une nation ?

J’ai adhéré à l’ensemble de ses propositions exposées lors de cette réunion publique et je pense qu’il a la hauteur nécessaire pour rassembler et apaiser la France. Depuis son élection et notamment avec ses réformes sociétales et sa politique pénale, François HOLLANDE n’a pas cessé de diviser les Français. Nous avons besoin aujourd’hui d’autre chose, d’une réelle union nationale et surtout d’un renouvellement de la classe politique vers plus de rigueur et d’honnêteté.

A droite, d’autres qu’Alain JUPPE peuvent porter aussi ce projet et cet espoir. Ce n’est pas le seul, mais il est sans aucun doute l’un des plus sérieux pour remplir cette tâche. Nous aurons tout le temps de la primaire pour découvrir ou confirmer les choses, mais faisons le dans un réel esprit républicain et démocratique, sans tomber dans les basses querelles politiciennes.

Publicités