District Urbain de Faulquemont : les élus communautaires installés

Photo Le Républicain Lorrain

Le vendredi 17 juillet, avec l’ensemble des conseillers communautaires du District Urbain de Faulquemont, élus suite aux élections municipales et communautaires des 15 mars et 28 juin, nous nous sommes retrouvés à la salle communale de Pontpierre pour l’élection du président et des vice-présidents. Je commence ainsi mon premier mandat de conseiller communautaire au sein du DUF pour les 6 prochaines années.

La Communauté de Communes du District Urbain de Faulquemont est un Établissement Public de Coopération Intercommunale (EPCI) composé d’élus désignés soit directement lors des élections municipales et communautaires (par le fléchage) soit pour les communes de moins de 1000 habitants, dans l’ordre du tableau du Conseil Municipal (Maire > Adjoints > Conseillers).

Les compétences principales et obligatoires des communautés de communes sont l’aménagement de l’espace et le développement économiques, auxquels s’ajoutent la protection et mise en valeur de l’environnement, la politique du logement et du cadre de vie, la construction, entretien et fonctionnement d’équipements culturels et sportifs et d’équipements de l’enseignement pré-élémentaire et élémentaires (selon l’intérêt communautaire), la création, aménagement et entretien de la voirie d’intérêt communautaire, ainsi que d’autres compétences facultatives comme le pôle de formation, les actions liées à l’insertion, le transport, la promotion de l’animation du territoire, la Maison de la Justice et du Droit…

L’ordre du jour de la séance était le suivant :

  • Installation du Conseil Communautaire
  • Élection du président
  • Fixation du nombre de vice-présidents et des membres du Bureau
  • Élection des vice-présidents
  • Lecture de la charte de l’élu local
  • Délégations de pouvoir du conseil communautaire vers le président de la communauté
  • Fixation des indemnités de fonction du président et des vice-présidents
  • Commission d’Appel d’Offres (CAO) – Modalités de dépôt des listes et élection
  • Commission pour les délégations de services publics (DSP) – Modalités de dépôt des listes
  • Élection des représentants du DUF au sein du Syndicat des Eaux (SEBVF)
  • Détermination des lieux de tenue des séances du conseil communautaire pour la mandature
  • Approbation des résultats définitifs des comptes administratifs 2019 et des comptes de gestion correspondants

Le Républicain Lorrain du 18 juillet 2020 :

 

Pour en savoir plus sur notre Communauté de Communes, n’hésitez pas à consulter le site internet officiel :

https://www.dufcc.com/

Entretien sur RCF Jérico Moselle au sujet du Devoir de mémoire

A l’invitation de Jean-Marc LOUIS, nous avons dialogué au sujet du Devoir de mémoire dans l’émission « Envie d’avenir » sur l’antenne radio de RCF Jérico Moselle qui a été diffusée le 4 novembre dernier. 

6A7A3217.JPG
Illustration. Journée du Souvenir organisée par le SF de Faulquemont. 1er juin 2019. 

A l’approche des cérémonies commémoratives de l’Armistice, ce fut l’occasion notamment d’évoquer le rôle et l’action du Souvenir Français, dont je suis membre du comité de Faulquemont et environs, association qui oeuvre pour la sauvegarde et la transmission de la mémoire, sous l’impulsion de notre président André ALEXANDRE. 

Il faut se rappeler que lorsqu’elle est créée en Alsace-Moselle, territoires annexés suite à la défaite de la guerre de 1870, il est difficile d’honorer les victimes françaises de ce conflit dans ces territoires alors allemands. Il y avait donc une résistance mémorielle qui se faisait en continuant d’honorer les victimes françaises de cette guerre. D’ailleurs, il ne faut pas oublier le grand moment vécu lors du rassemblement pour l’inauguration du monument de Noisseville en Moselle en 1908 où les témoignages parlent d’une foule immense et d’une réelle démonstration de patriotisme pro-français même si tout cela s’était passé dans de bonnes conditions par rapport aux autorités allemandes. 

Les trois objectifs du Souvenir Français sont de conserver le souvenir des victimes des conflits, qu’elles soient militaires ou civiles, d’entretenir les monuments élevés à leur mémoire et de transmettre le flambeau du souvenir aux nouvelles générations. 

Je suis convaincu que le « Devoir de mémoire » est quelque chose d’essentiel car ceux qui ont perdu la vie au cours des différentes guerres ou conflits, méritent que l’on garde au moins la mémoire de leurs actes et de leur sacrifice. C’est un minimum que nous devons envers ceux qui nous ont précédés afin qu’ils ne tombent pas dans l’oubli. 

L’entretien est à réécouter au lien suivant : 

https://rcf.fr/vie-quotidienne/famille/le-devoir-de-memoire

Le Chemin des Ecoliers inauguré par les jeunes du CMJ à Créhange

Le samedi 8 juin dernier, les jeunes élus du Conseil Municipal Junior de Créhange ont inauguré le « Chemin des Ecoliers ». Ils avaient travaillé sur des propositions à soumettre au Conseil Municipal début 2018, pour trouver un nom à cette ruelle située derrière les commerces de la rue de Metz (entre le cours du 19 novembre 1944 et la rue de Saintonge).

Le CMJ avait fait 3 propositions avec à chaque fois, une recherche de sens en lien avec l’actualité ou la situation géographique du chemin :

  • Chemin de l’Armistice : signe d’attachement au devoir de mémoire en particulier lors de l’année du Centenaire du 11 novembre 1918.
  • Chemin de Londres : en lien avec le lotissement qui porte le nom de capitales européennes et pour témoigner de l’amitié de la Commune pour les Anglais alors même que ceux-ci se sont engagés dans le Brexit.
  • Chemin des Ecoliers : un nom évidemment lié à la géographie du lieu car se situant entre les écoles Mouzaïa (maternelle et primaire).

Article du Républicain Lorrain du 13 juin 2019 :

fullsizeoutput_2740