Rentrée des Républicains de la 7ème circonscription le 30 septembre 2017 à Saint-Avold

Les militants et sympathisants du parti Les Républicains de la 7ème circonscription de la Moselle (Boulay/Saint-Avold) étaient conviés à une matinée de rentrée le 30 septembre dernier à la Maison des Associations de Saint-Avold.

Nous avons eu l’occasion de faire le bilan de cette année qui était particulièrement chargée et mouvementée sur le plan politique avec les élections présidentielles, législatives et sénatoriales. J’ai pu exprimer mon opinion sur ces différents scrutins et les trop nombreux échecs des derniers mois. Le résultat des élections législatives n’est que le reflet de la débâcle de l’élection présidentielle. Ce n’est pas tant notre échec que celui d’un candidat qui, embourbé dans les affaires, s’est maintenu jusqu’au dernier jour, ne nous laissant aucune chance de l’emporter.

Peut-être que nous entrons dans une nouvelle ère où la probité des hommes et femmes politiques sera une vertue cardinale. Je suis convaincu que c’est nécessaire et primordial que nous ayons des candidats et des élus exemplaires. Cela ne pourra que redonner de la force et de la valeur à la parole politique.

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes souriantes, personnes deboutAu cours de cette matinée, les échanges ont été très nombreux et nous avons eu le plaisir d’accueillir le député de la Moselle, Fabien DI FILIPPO, seul député LR élu lors du dernier scrutin dans la circonscription de Sarrebourg. Il s’est montré particulièrement attentif aux attentes des militants et les échanges que nous avons pu avoir, sans la moindre langue de bois, ont été très intéressants. Les sujets abordés étaient nombreux : primaire, élections présidentielles et législatives, sénatoriales, travail parlementaire, cumul des mandats, rémunération des élus, sécurité et terrorisme, environnement… Nous avons également pu parler de la situation de notre parti politique après les échecs électoraux de cette année, mais aussi de la situation actuelle avec le manque d’unité qui persiste notamment avec le groupe des constructifs à l’Assemblée Nationale.

A mes yeux, dans toute assemblée politique, nous devons faire preuve d’ouverture, de dialogue et de pragmatisme. Le bon élu n’est pas celui qui vote les textes de la majorité à laquelle il appartient ou rejette tous les textes s’il est dans l’opposition. La vie politique est comme la vie en général, rien n’est blanc ou noir, il n’y a que des successions de gris. Ainsi, nous devons soutenir les bons projets et combattre les mauvais. Il n’y a pas besoin de créer un groupe parlementaire distinct de sa famille politique d’origine pour cela, il suffit d’avoir une attitude constructive. C’est l’attitude de Fabien DI FILIPPO et de nombreux parlementaires et je les en félicite.

Cette rentrée politique a aussi été l’occasion de parler de l’actualité particulière du jour, à savoir la démission de Philippe RICHERT de la présidence du Conseil Régional du Grand Est. Bien que colistier aux élections régionales en 2015, je n’ai pas eu la chance de L’image contient peut-être : 3 personnesconnaître personnellement Philippe RICHERT mais j’ai la conviction que nous avions un homme politique de valeur et qu’il remplissait sa fonction de Président du Grand Est avec une implication énorme et de réelles qualités humaines et politiques. Jamais un président de région n’aura été aussi présent partout dans cet immense territoire régional de l’Alsace-Lorraine-Champagne-Ardennes. C’est un homme modéré et ouvert, avec des convictions profondes mais jamais dans la provocation ou la petite phrase. Je regrette personnellement qu’il ait décidé de renoncer à son mandat, il manquera au Grand Est.

J’espère que son successeur, Jean ROTTNER, aura la même attitude et qu’il fera en sorte d’apaiser les relations au sein de cette grande région dont la fusion n’est pas encore acceptée de tous avec une très forte résistance alsacienne.

Cette fusion fut compliquée tant les différences entre les anciennes régions sont importantes : culturelles, historiques, sociologiques, politiques… Moi-même, je n’étais pas partisan de cette région immense des frontières de l’Est aux portes de la région parisienne. Nos différences sont réelles et importantes. Mais cette décision ne nous appartenait malheureusement pas.

Aujourd’hui, cette région est là et il me semble essentiel qu’au lieu de discuter du périmètre qui ne nous plait pas mais sur lequel nous n’avons aucun pouvoir, nous travaillons ensemble pour faire de cette région un succès, surtout pour ces habitants qui attendent autre chose que des débats sans fin.

Au lieu de perdre son temps à discuter du passé et de ce qu’on aurait voulu, il faudrait peut être commencer à bosser pour faire de cette région, pas parfaite mais qui existe, une réussite.
Comment faire fonctionner des politiques publiques si l’on ne pense qu’à faire, défaire, refaire ?

***

Pour en savoir plus sur Fabien DI FILIPPO, je vous invite à écouter son interview du 1er octobre 2017 sur France Bleu Lorraine :

https://www.francebleu.fr/emissions/l-invite-de-7h45-de-france-bleu-lorraine/lorraine-nord/fabien-di-filippo-depute-lr-de-sarrebourg-avec-francois-pelleray

 

 

Publicités

Résultat des élections sénatoriales 2017 en Moselle

Sont élus au Sénat pour le département de la Moselle :

  • Jean-Louis MASSON
  • Christine HERZOG
  • François GROSDIDIER (LR)
  • Jean-Marc TODESCHINI (PS)
  • Jean-Marie MIZZON (UDI)

En voix :

  • Liste Grosdidier : 596
  • Liste Aldrin: 173
  • Liste Mizzon : 378
  • Liste Guirkinger :252
  • Liste Masson : 640
  • Liste Todeschini : 556
  • Liste Grolet : 110
  • Liste Gasparella : 116

Les résultats complets sont disponibles à l’adresse suivante :

https://senatoriales2017.senat.fr/circonscription/57-moselle

Réunion publique de Nicolas Sarkozy à Marly le 25.10.2016

1-vlggov9alrp8tvrh1xjnxa2xC’est dans une salle bondée et devant près de 1 300 personnes que Nicolas SARKOZY, candidat à la primaire de la droite et du centre, ancien Président de la République, tenait une réunion publique ce soir à Marly près de Metz.

Après l’accueil du Maire et Conseiller Régional du Grand Est, Thierry HORY, c’est Valérie DEBORD, Vice-président de la Région Grand Est et Adjointe au Maire de Nancy qui a pris la parole avant de céder la place au candidat.

J’ai la profonde conviction que Nicolas SARKOZY doit être le candidat de la droite et du centre à l’élection présidentielle de 2017 parce que c’est un vrai leader et qu’il l’a encore photo-maury-golini-1477417896 (1).jpgprouvé récemment lorsqu’il a recomposé l’UMP qui était devenue une famille divisée, un véritable champ de ruines après les querelles internes, il l’avait également prouvé avec force et détermination lors de la crise économique et financière de 2008 et lors de la tentative de déstabilisation de l’Europe de l’Est par la Russie ; c’est aussi un homme de conviction qui n’a jamais reculé sur nos valeurs notamment face à ceux qui refusent le changement alors même que nous avons besoin de réformes en profondeur ; enfin, c’est un homme d’expérience qui a prouvé dans ses fonctions ministérielles et à la Présidence de la République et de l’Europe, qu’il avait la volonté nécessaire pour accomplir de grandes choses.

Pendant 5 ans, nous avons eu une présidence molle, des couacs à répétition, de l’amateurisme et une absence de vision globale dans la politique complètement surréaliste menée par François HOLLANDE, il est temps de dire stop et de reprendre les choses en main.

La sécurité avec les attentats terroristes dont nous avons été victime ces dernières années, l’immigration avec la crise des réfugiés seront des vrais sujets au cours de cette campagne. Pour autant, nous n’oublions pas également la détresse sociale provoquée par le chômage de masse que nous subissons et de ses effets dévastateurs sur notre économie et notre niveau social. Nous ne devrons plus jamais reculer sur nos valeurs et nous devrons mener à bien toutes les réformes qui sont nécessaires pour faire entrer pleinement notre pays dans le 21ème siècle.

Les 20 et 27 novembre, il nous appartiendra à nous tous de désigner notre candidat pour l’élection présidentielle afin de tourner enfin la page de 5 années de socialisme, à nous de nous mobiliser pour en faire une réussite.

Je vous rappelle que tout le monde peut voter à la primaire à condition :

  • D’être inscrit sur les listes électorales.
  • De payer une contribution aux frais d’organisation de la primaire de 2 euros par tour de scrutin. 
  • De signer la charte d’adhésion aux valeurs de la droite et du centre. 

Pour connaître la location de votre bureau de vote, rendez-vous sur le lien suivant: https://www.sarkozy.fr/vote

En avant et surtout, Tout pour la France !

Quelques photos de cette soirée électorale : 

 

Revue de presse du Républicain Lorrain du 26 octobre 2016 :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

23 septembre 2016 : Assemblée Générale des élus de l’arrondissement de Boulay

J’assistais ce vendredi 23 septembre 2016 à l’Assemblée Générale des Maires, Adjoints et14448777_1745750265679385_7177316981299273528_n.jpg Conseillers Municipaux de l’ancien
arrondissement de Boulay-Moselle qui de déroulait à Boulay à l’invitation d’André BOUCHER, Maire de la Commune, Conseiller Régional et Président de l’association des Maires et des Présidents d’intercommunalité du secteur.

Au cours de cette assemblée, sont intervenus notamment :

  • Jean-Marie MIZZON, Président de l’association des Maires Ruraux de la Moselle
  • Paola ZANETTI, Députée de la circonscription
  • Jean-Paul DASTILLUNG, Vice-président du Conseil Départemental de la Moselle
  • François GROSDIDIER, Sénateur de la Moselle et Président de la fédération départementale des Maires de la Moselle
  • André BOUCHER, Maire de Boulay et Conseiller Régional
  • Philippe RICHERT, Président du Conseil Régional du Grand Est

Les élus ont particulièrement insisté sur l’importance des communes et le rôle des élus municipaux qui restent les plus proches de la population alors que leur avenir suscite l’inquiétude après les différentes évolutions législatives des dernières années (périmètre des intercommunalités, baisses des dotations, transfert des compétences, suppression pour les départements et régions de la clause de compétence générale, baisse des dotations de l’Etat qui fait payer son propre déficit sur le dos des collectivités territoriales…).

P_20160923_195714.jpgLa présence de Philippe RICHERT à Boulay aura été particulièrement remarquée et appréciée. On pourrait penser, à tort, que notre secteur si éloigné de Strasbourg ne compte pas, mais force est de constater que nous avons la chance d’avoir un Président du Conseil Régional qui sillonne véritablement l’ensemble de la région et qui est à l’écoute de tous les territoires. Merci à lui !

Le discours de clôture fut prononcé par Madame Claude DULAMON, Sous-Préfet de l’arrondissement de Forbach/Boulay-Moselle qui a également rappelé son attachement à la permanence de la Sous-Préfecture à Boulay malgré la fusion des deux arrondissements, car la proximité entre l’Etat et les collectivités passe par ces structures locales.

Article du Républicain Lorrain du 26 septembre 2016 :

rl-26-09-16-la-grand-region-expliquee-ag-des-elus-de-larrondissement

Memorial Day au Mont St Pierre le 28 mai 2016

Ce samedi 28 mai 2016, avait lieu au Mont Saint Pierre dans la commune de Villers-Stoncourt, une cérémonie commémorative à l’occasion du 40ème anniversaire de la Croix de Lorraine au mémorial dédié aux Anciens Combattants de la Seconde Guerre Mondiale.

Ce mémorial a été construit de par la volonté de l’Abbé Fauveau, curé du village et ancien aumônier de la 2ème division blindée. La croix en bois fut installée en juin 1976.

Plus de 40 porte-drapeaux et de très nombreux élus étaient présents pour cette cérémonie dédiée aux combattants français, américains et polonais qui ont libéré notre région.

Près de 72 ans après la Libération, gardons la mémoire de nos libérateurs et rendons leurs un vibrant hommage !