Elections présidentielles 2017 à Créhange

Le premier tour des élections présidentielles aura lieu ce dimanche 23 avril et le second tour le dimanche 7 mai.

Les bureaux de vote à Créhange seront ouverts sans interruption de 8 heures à 19 heures (et non jusqu’à 18 heures comme pour les autres scrutins).

Pour rappel, la présentation d’une pièce d’identité ou d’un titre délivré par l’administration avec photo est obligatoire pour voter dans les communes de plus de 1 000 habitants comme c’est le cas pour Créhange.
La présentation de la carte d’électeur en plus d’une pièce d’identité est utile afin de faciliter votre participation au scrutin mais n’est pas obligatoire.

Présidentielle 2017

Comment se déroule le scrutin ?

Enveloppe, bulletin, isoloir, urne, dépouillement, résultat… A chaque élection, la mécanique est toujours la même. Néanmoins, pour un certain nombre de citoyens, l’élection présidentielle 2017 sera la première possibilité de voter. L’occasion de revenir sur le déroulement du vote.

La première chose à faire est de trouver son bureau de vote. Il est mentionné, avec son adresse, sur la carte électorale que l’on reçoit de la mairie après son inscription sur les listes électorales. L’inscription peut être volontaire, par exemple si vous avez déménagé et que vous vous êtes inscrit sur les listes de votre nouvelle commune, ou bien automatique, si vous avez été recensé et que vous venez d’avoir 18 ans.

Mettre son bulletin dans l’urne

Une fois que vous avez trouvé votre bureau de vote, il faut faire constater votre identité à la table de décharge, généralement située à l’entrée du bureau. La liste des documents d’identité utilisables est obligatoirement affichée à proximité. Une fois cette formalité accomplie, vous devez prendre vous-même une enveloppe sur la table et, le cas échéant, les bulletins de vote.

Après un passage par l’isoloir pour glisser votre bulletin dans l’enveloppe, il faut vous approcher de la table de vote où se trouve l’urne. Là, le président du bureau ou son suppléant s’assure à voix haute de votre identité et constate, sans jamais la toucher, que vous n’avez qu’une seule enveloppe.

Une fois ces vérifications effectuées, vous pouvez alors insérer votre bulletin dans l’urne. Vous devez ensuite signer la liste d’émargement et récupérer votre carte d’électeur. Un timbre à la date de l’élection y aura été apposé.

Dépouillement et résultats

Le président du bureau de vote peut vous demander si vous souhaitez être scrutateur, c’est à dire si vous souhaitez participer au dépouillement du scrutin. Ce n’est pas une obligation mais, si vous le souhaitez, vous pouvez donc revenir à la fermeture du bureau, à 19H00 ou 20H00 selon les cas. Des tables de dépouillement sont alors mises en place. Leur nombre ne peut excéder celui des isoloirs.

A la clôture du scrutin, les membres du bureau recomptent le nombre d’enveloppes contenues dans l’urne et les regroupent par enveloppe de 100 bulletins. Quatre scrutateurs prennent ensuite place à chaque table de dépouillement : un premier scrutateur ouvre chaque enveloppe, déplie le bulletin qui s’y trouve et le tend à un deuxième. Ce dernier énonce le nom du candidat à voix haute et les deux derniers scrutateurs reportent ce nom sur une feuille de pointage. Les bulletins nuls y sont également reportés sous le contrôle des membres du bureau.

Une fois le dépouillement terminé, un procès-verbal est établi en deux exemplaires. Une fois signé par tous les membres du bureau et contresigné par les délégués des candidats en présence, le résultat est proclamé en public par le président du bureau. Dans le cadre d’une élection présidentielle, ce dernier annonce le nombre d’électeurs inscrits, le nombre de votants, le nombre de suffrages exprimés ainsi que le nombre de suffrages recueillis par chacun des candidats.

Source : Ministère de l’Intérieur

Publicités

Créhange : Accueil des nouveaux arrivants et lauréats des maisons illuminées le 4 mars 2017

Avec le Maire et l’équipe municipale, nous étions présents ce samedi matin au Hall de Créanto pour la cérémonie d’accueil des nouveaux arrivants à Créhange et la remise des prix des maisons illuminées. Ce fut l’occasion d’accueillir ceux qui arrivent dans notre commune et de leur présenter la ville et ses nombreux services et atouts, mais aussi de féliciter ceux qui participent à la qualité de vie en rendant nos rues belles et lumineuses pendant les fêtes de fin d’année. Merci à eux pour leur investissement pour l’amélioration visuelle de notre commune !

Républicain Lorrain du 9 mars 2017 :

RL 09.03.17 - Nouveaux habitants et ville illuminée.jpg

Le SEBVF a voté son budget 2017 – Républicain Lorrain du 12 février 2017

La dernière séance du Comité du Syndicat des Eaux de Basse-Vigneulles et de Faulquemont se déroulait à la salle Créanto à Créhange ce mardi 7 février 2017.

L’ordre du jour était essentiellement consacré au vote du Budget Primitif 2017 afin de décliner sur le plan financier les orientations présentées lors de la séance précédente et notamment durant le Débat d’Orientation Budgétaire.

La priorité est mise sur l’investissement avec une nouvelle planification de renouvellement des canalisations en eau par tranches, cela devrait représenter 230 000 euros en 2017. Le renouvellement des réseaux est essentiel afin d’éviter les fuites et autres ruptures.

RL 12.02.17 - Syndicat des eaux de Basse-Vigneulles, présentation des orientations budgétaires.jpg

L’Assemblée Nationale vote l’obligation de casier judiciaire vierge pour les candidats aux élections

Les députés ont voté à l’unanimité le 1er février 2017 une proposition de loi organique visant à instaurer une obligation de casier judiciaire vierge pour les candidats à une élection, en créant notamment un article LO 127-1 au Code électoral et modifiant diverses dispositions du même code.

Cette interdiction détermine de manière exhaustive les condamnations incompatibles avec l’exercice d’un mandat électoral qui sont inscrites au bulletin n°2 du casier judiciaire et donc incompatibles avec une candidature aux élections locales ou nationales.

xvma843a88c-f431-11e4-8df5-7b5cdc39288bIl s’agit « des atteintes les plus graves à l’ordre social, c’est-à-dire les infractions criminelles et trois délits d’ordre sexuel (agression sexuelle, harcèlement sexuel, proxénétisme) » ainsi que « les comportements mettant directement en cause la capacité des personnes à prendre part à la vie de la Cité, à savoir les manquements au devoir de probité ainsi que les fraudes électorales et la fraude fiscale. Le manque de probité témoigne d’une incapacité manifeste à exercer des fonctions publiques ; les fraudes électorales témoignent d’une absence de respect pour les processus démocratiques ; la fraude fiscale traduit une volonté de s’abstraire d’une obligation citoyenne fondamentale qui, depuis la Grèce Antique, vaut exclusion des compétitions électorales ». (Extrait du rapport de Madame Fanny DOMBRE COSTE, Députée, au nom de la Commission des Lois Constitutionnelles, de la Législation et de l’Administration Générale de la République).

Cette proposition est désormais transmise au Sénat pour une première lecture et nous pouvons l’espérer, une adoption afin que ces dispositions puissent entrer rapidement dans le droit positif.

Sans titre 2.jpg

Cette incompatibilité entre casier judiciaire et fonctions électives arrive cependant tardivement, alors même que cette disposition existe déjà pour de nombreuses professions comme les agents publics et les fonctionnaires qui, pour une raison évidente, ne peuvent prétendre travailler pour le service public si une mention incompatible avec ces fonctions est inscrite sur le casier judiciaire. D’autres professions sont également concernées par cette incompatibilité.

Ce devoir de probité qui sera imposé aux candidats aux élections et donc élus aurait dû l’être depuis longtemps. De plus, il me semble essentiel pour réconcilier les Français avec la politique, qu’un élu condamné pour des faits graves ou en lien avec ses fonctions, soit désormais inéligible à vie. Il est nécessaire de renouveler les pratiques politiques mais cela passe également par un renouvellement des personnes politiques. Un élu doit être absolument irréprochable !

Les affaires dont nous entendons parler depuis des années concernant des politiques montrent que les textes actuels sur la déontologie ne sont pas suffisants, sans vouloir tout encadrer, il faut ajouter et préciser des règles afin d’éviter tout conflit d’intérêts.

Avant la première lecture de la proposition de la loi à l’Assemblée Nationale, j’avais d’ailleurs signé la pétition en ligne de l’association « Contribuables Associés » à ce sujet.

Ce vote de l’Assemblée Nationale est une étape supplémentaire en faveur de la lutte contre la corruption et pour la transparence de la vie publique, mais cela doit être encore être confirmé par le Sénat avant une adoption définitive.

Conseil Municipal le 9 février 2017

Afficher l'image d'origine

Le Conseil Municipal de Créhange se réunira le Jeudi 9 février 2017 à 20 heures à l’Hôtel de Ville.

Les séances sont publiques.